Soufiane El Bakkali à décroché la médaille de bronze lors de la finale du 3000m steeple, dans le cadre des championnats
du monde d’atlhétisme que se déroulait à Doha au Qatar. Le vice champion du monde de Londres en 2017 s’est adjugé
la troisème place à la faveur d’un chrono 8:03.76. Un deuxième podium

Soufiane El Bakkali:

« Je suis content de ma médaille de bronze même si j’avais l’ambition d’aller chercher l’or ou  argent »

Le Matin : Que ressentez-vous en offrant au Maroc cette médaille de bronze après celle d’argent lors des Mondiaux de Londres en 2017?

Soufiane El Bakkali : Je suis  content de ma troisième place même si j’avais l’ambition de finir premier ou deuxième. Mais comme vous savez, l’année a été longue et j’ai cumulé beaucoup de fatigue, mais heureusement j’ai remporté la médaille de bronze. Je remercie le public marocain qui m’a beaucoup soutenu avant, pendant et après la course.

Le Matin : Comment avez-vous géré la course sachant qu’à un moment l’athlète kenyan et l’Ethiopien ont endurci la course ?

Soufiane El Bakkali : Tout le monde s’attendait à une course tactique, mais la course a été rapide. C’est ce que j’espérait d’ailleurs, et je suis même content que la course ait été rapide. J’ai attendu le dernier tour pour accélérer , mais il y avait une réaction forte de l’athlète Kenyan Kiproto qui n’a pas courru cette année dans beaucoup de meeting à cause de sa blessure. Il est donc arrivé ici plus frais et reposé. L’Ethiopien était également en forme. C’est la loi du sport et je suis content de ma médaille.

Le Matin : Est-ce que les conditions climatiques extrêmes ici n’ont pas eu un effet négatif sur votre concentration ?

Soufiane El Bakkali : Au contraire. J’ai déjà disputé un meeting de la Ligue Diamant ici et la chaleur était beaucoup plus forte que maintenant. Il y a juste le problème de l’humidité, mais j’ai réussi à m’acclimater.

Dans un entretien accordé au Matin, Soufiane Bakkali s’est dit fier de sa performance et de sa médaille de bronze.

C’est ma deuxième médaille de suite dans un Championnat du monde après celle d’argent à Londres en 2017. J’avais promis aux responsables qui étaient avec moi à Londres de remporter une nouvelle médaille à Doha. Le travail que j’ai effectué tout au long de l’année a payé, puisque j’ai remporté trois meetings de la Ligue de Diamant. J’ai été à deux doigts de remporter la Ligue de Diamant », a-t-il expliqué